Navigation
fr

Apprentissage

Continuer en français …
de

Ausbildung

Weiter auf Deutsch …

L’apprentissage en Allemagne

En Allemagne, la formation professionnelle est, dans la plupart des cas, organisée dans le cadre d’une formation en alternance, appelée Duale Ausbildung. Dans ce système, un enseignement pratique est réalisé en entreprise, tandis que l’enseignement professionnel théorique a lieu en centre de formation professionnelle, appelé Berufsschule. La formation en alternance dure entre deux et trois ans et demi et peut être faite dans les domaines de l’industrie, du commerce, de l’agriculture, dans la fonction publique ainsi que dans les cabinets médicaux, d’avocats et d’experts-comptables ou en pharmacie. A l’heure actuelle, il existe environ 350 professions en Allemagne requérant une formation professionnelle et reconnues officiellement. En principe, tout le monde peut faire une formation professionnelle, il n’existe pas de prescriptions juridiques concernant les diplômes de fin de scolarité. Toutefois, les entreprises formant des apprentis peuvent fixer des conditions spécifiques pour l’embauche de leurs apprentis (en allemand Azubi).

De plus, il existe des professions pour lesquelles l’apprentissage se fait dans le cadre d’une formation purement scolaire, par exemple dans les domaines de la santé, de la pédagogie ou de l’art. Ce type de formation dure entre un an et trois ans. En règle générale, il faut avoir un diplôme de fin de scolarité spécifique et un âge minimum. Contrairement à la formation en entreprise, la formation purement scolaire n’est, en règle générale, pas rémunérée ou à de rares exceptions.

Qui plus est, en Allemagne, il existe la possibilité de réaliser une formation dans la fonction publique pour travailler en tant qu’employé/salarié ou fonctionnaire dans les différentes administrations et autorités de la fonction publique nationale, régionale ou communale. Ceux qui ont le baccalauréat peuvent également s’inscrire auprès d’une Berufsakademie (BA), une sorte d’académie professionnelle, ou auprès d’une Duale Hochschule (école en alternance). Ici l’étudiant signe un contrat avec une entreprise coopérante afin d’effectuer des études ainsi qu’une formation professionnelle pendant normalement trois ans en alternance à la BA ou bien à la Duale Hochschule et en entreprise.

Informations complémentaires :

Pour la reconnaissance des diplômes étrangers, vous trouverez des informations sous :

Mis à jour le 15.08.2016

L’apprentissage en France

La plupart des élèves français privilégient les filières en lycée professionnel, plus scolaires, à l'apprentissage pratique. La France est un pays où vie professionnelle et éducation ont traditionnellement tendance à être séparées. La formation en alternance n'a donc pas de racines historiques, ce qui pourrait expliquer la moindre importance qu'on lui a longtemps accordée.

La formation en alternance fait pourtant de plus en plus l'objet de débats des pouvoirs publics. Début 2014 le gouvernement français a réformé le système de la formation professionnelle en supprimant, malgré l’évolution négative, les subventions pour la formation en alternance.

L'apprentissage, appelé parfois aussi « formation par alternance », associe formation en entreprise et enseignement en centre de formation d'apprentis (CFA). Elle prépare à différentes professions, par exemple dans les domaines alimentaire, du commerce, du bâtiment, de l’industrie hôtelière et touristique, mais également dans le secteur sanitaire, de l’automobile ou de l’électrique. Tout élève ayant au moins 16 ans (et au maximum 25 ans) peut, après la classe de 3ème, commencer un apprentissage qui dure trois ans en règle générale.

Cette formation conduit aux qualifications professionnelles suivantes, qui se distinguent par deux niveaux :

  1. Niveau V, qui comprend tous les premiers diplômes, par exemple le certificat d’aptitude professionnelle (CAP) ou le brevet d’études professionnelles (BEP) etc.
  2. Niveau IV, qui comprend tous les diplômes d’une qualification plus élevée, par exemple le baccalauréat professionnel ou le brevet de techniciens supérieurs (BTS) etc.

Grâce à des contrats successifs, l'apprentissage permet d'accéder à tous les niveaux de qualification professionnelle du second degré ou du supérieur.

Informations complémentaires - sites nationaux :

Informations complémentaires - sites régionaux :

Pour la reconnaissance des diplômes étrangers, vous trouverez des informations sous :

Mis à jour le 15.08.2016

L’apprentissage en Suisse

En Suisse, la formation professionnelle est organisée par un système de formation en alternance, appelé « Système dual », qui connaît un grand succès auprès des jeunes dans la Confédération.

Les élèves du second cycle effectuent des stages d'orientation en entreprise (« Schnupperpraktika »), ayant pour objectif de leur donner une expérience de la vie active ainsi que des pistes pour choisir leur futur métier.

Pendant la formation par alternance, les apprentis suivent une formation technique en école professionnelle (centre de formation professionnelle, « Berufsschule »), et une formation générale en centre de formation interentreprises (« überbetriebliche Ausbildungszentren »).

En parallèle à la formation, les apprentis peuvent passer leur Maturité professionnelle (Baccalauréat professionnel, « Berufsmatura »). Même si il faut passer un concours pour pouvoir accéder aux lycées techniques (BMS), environ 20% des apprentis optent pour la Maturité professionnelle. Ce diplôme leur permettra de s'inscrire, à la fin de leur formation en alternance, directement dans une haute école spécialisée (institut technique supérieur, « Fachhochschule »).

Informations complémentaires:

Pour la reconnaissance des diplômes étrangers, vous trouverez des informations ici.

Mis à jour le 18.12.2015

L’apprentissage transfrontalier dans le Rhin Supérieur

En 2013 a été signé un accord-cadre sur l’apprentissage transfrontalier avec pour but de favoriser et de faciliter la mobilité des apprentis au-delà des frontières. Depuis, les apprentis ont la possibilité de suivre la formation pratique de leur apprentissage ou de leurs études dans le pays voisin tout en poursuivant la formation théorique dans leur pays d’origine. Face au nombre élevé des places d’apprentis vacantes en Allemagne, ce concept met l’accent sur la motivation d’animer des jeunes Français, qui n’ont pas encore 26 ans, d’effectuer une formation ou des études par alternance dans une entreprise allemande. La condition préalable est l’existence d’un diplôme professionnel équivalent en France et en Allemagne.

Dans le cadre de la formation  professionnelle transfrontalière on  passe d’abord le diplôme de fin d’études français. On peut également obtenir le diplôme professionnel allemand et obtient donc une double qualification. Une autre spécificité de l’apprentissage transfrontalier est le fait que la Région Alsace prend en charge la plupart de la taxe d’apprentissage pour les entreprises allemandes.

Vous trouverez plus d’informations dans la rubrique « Autres institutions transfrontalières » (Service pour l’apprentissage transfrontalier).

Mis à jour le 18.12.2015