Navigation
fr

Permis de conduire

Continuer en français …
de

Führerschein

Weiter auf Deutsch …

Permis de conduire en Allemagne

Pour conduire un véhicule automobile en Allemagne, vous avez besoin d’une autorisation de conduire un véhicule automobile. Cette autorisation comporte différentes catégories et doit être justifiée par un permis de conduire. Vous trouverez une vue d’ensemble des différents catégories du permis de conduire ici.

Je m’installe en Allemagne et j’ai un permis de conduire français / UE

Si vous possédez un permis de conduire d’un État membre de l’Union européenne ou d’un État signataire de l’accord sur l’Espace économique européen, celui-ci est en principe valide également en Allemagne jusqu’à expiration de la date de validité si vous établissez votre résidence en Allemagne. Il existe cependant certaines restrictions concernant la durée de validité d’un permis de conduire des catégories : C, C1, CE, C1E, D, D1, DE et D1E.

Pour plus d’informations veuillez cliquer ici.

Par ailleurs, notez que la « conduite accompagnée » n’autorise pas à prendre part à la circulation routière en Allemagne et ne peut pas non plus être échangée contre un permis de conduire allemand.

Si le titulaire du permis de conduire transfère son domicile régulier en Allemagne et possède son permis de conduire depuis moins de 2 ans, il doit faire enregistrer son permis de conduire dans un délai de 185 jours. Le conducteur est alors soumis à une période probatoire de deux ans. La durée étant ici décomptée à partir de la date de délivrance du permis de conduire en France.

Je m’installe en Allemagne et j’ai un permis de conduire suisse

Si le titulaire d’un permis de conduire suisse justifie d’un domicile régulier en Allemagne, il est autorisé à conduire des véhicules automobiles pendant une durée de six mois. Sur demande, l’administration des permis de conduire peut prolonger ce délai de six mois supplémentaires si le demandeur peut assurer qu’il ne conservera pas son domicile régulier en Allemagne pendant plus de douze mois.

L’autorisation de conduire des véhicules automobiles ne vaut pas pour les titulaires d’un permis d‘élève conducteur suisse.

Si le titulaire du permis de conduire transfère son domicile en Allemagne et possède son permis de conduire depuis moins de 2 ans, il doit faire enregistrer son permis de conduire dans un délai de 185 jours. Le conducteur est alors soumis à une période probatoire de 2 ans. La durée étant ici décomptée à partir de la date de délivrance du permis de conduire en Suisse.

Passer mon permis de conduire en Allemagne

Le permis de conduire est délivré après une formation théorique et pratique dans une auto-école et un examen dans les deux domaines. En cas d’échec à ces examens, il est possible de les repasser après écoulement d’un délai raisonnable. Le permis obtenu pour la première fois est délivré « à titre probatoire » pour une période de deux ans. Le conducteur débutant est ainsi soumis à une phase probatoire de deux ans.

Pour obtenir le permis de conduire en Allemagne, le candidat doit avoir sa résidence régulière dans la République fédérale d’Allemagne, c.-à-d. – pour simplifier - résider en Allemagne au moins 185 jours par an.

Conduite accompagnée à partir de 17 ans :

Depuis le 1er janvier 2008, les jeunes gens du Bade-Wurtemberg et de certains autres Länder peuvent obtenir le permis de conduire dès l’âge de 17 ans. Les conditions concernant la formation et l’examen sont les mêmes que pour l’obtention du permis de conduire à 18 ans. Mais à la place d’un permis de conduire, il sera établi une attestation d’examen d’une durée limitée qui n’a aucune validité à l’étranger. Par ailleurs, l’accompagnateur nécessaire est également soumis à certaines conditions.

Pour plus d’informations veuillez cliquer ici.

En cas d’infractions à la circulation routière:

En cas d’infractions à la circulation routière, les usagers sont enregistrés dans le registre central de la circulation routière de l’Office fédéral pour la circulation des véhicules à moteur (Verkehrsregister des Kraftfahrt-Bundesamts) à Flensburg. Le 1er mai 2014, un nouveau catalogue des points est entré en vigueur dans le registre central de la circulation routière :

Seules les infractions compromettant réellement la sécurité de la circulation routière sont inscrites au registre et entraînent donc l’ajout de points. D’autres infractions, telles que la conduite dans une zone de protection de l’environnement sans plaquette valide, ne sont plus prises en considération et sont effacées du registre. Le paiement d’une amende est toujours obligatoire, mais il n´y a pas d’enregistrement de ce type d’infraction dans le registre central des infractions routières.

Pour les infractions assorties d‘une amende supérieure à 60 euros, un point est enregistré. Pour les infractions plus graves assorties d’une interdiction de conduire ainsi que pour les délits, deux points sont enregistrés. Pour les infractions et les délits assortis du retrait du permis de conduire, trois points sont enregistrés.

Lorsque l’on a entre 1 et 3 points, l’enregistrement est prononcé sans mesure additionnelle. A partir de 4 – 5 points, on reçoit une admonition (avertissement). A partir de 6 -7 points, on reçoit une contravention. A partir de 8 points, le permis de conduire est retiré.

Décompte des points à Flensburg

Vous pouvez demander votre décompte des points enregistrés au registre central de la circulation routière à Flensburg. Cette information est gratuite ; il suffit d’écrire un courrier à la Kraftfahrtbundesamt à l‘adresse suivante :

Kraftfahrtbundesamt
Fördestraße 16
24944 Flensburg  

Plus d'informations

Mis à jour le 13.08.2018

Permis de conduire en France

Pour pouvoir conduire un véhicule automobile en France, vous avez besoin d’une autorisation de conduire un véhicule automobile. Cette autorisation comporte différentes catégories et doit être justifiée par un permis de conduire. Vous trouverez une vue d’ensemble des différentes catégories de permis de conduire sous :

https://www.securite-routiere.gouv.fr/les-differents-permis-de-conduire

En cas d’infractions au Code de la route, des points vous seront retirés de votre « capital de points » personnel (capital de 12 points). Les nouveaux conducteurs disposent d’un capital initial de 6 points à la date d’obtention du permis de conduire.

En France, des points vous seront retirés de votre capital points en cas d’infractions routières. En cas de retrait de points, il existe deux possibilités de les récupérer :

  • votre capital maximal de 12 points sera automatiquement reconstitué si vous n’avez pas commis de nouvelle infraction entraînant un retrait de points durant une période de 6 mois à 3 ans suivant la dernière infraction ayant conduit à un retrait de points, cette période variant selon l’infraction commise ;
  • vous avez par ailleurs la possibilité de participer à un stage de sensibilisation à la sécurité routière vous permettant de récupérer 4 points (dans la limite des 12 points initiaux). Il n'est possible de suivre qu'un seul stage de sensibilisation à la sécurité routière par an (de date à date depuis le dernier stage que vous avez effectué).

Informations complémentaires sur les règles de sécurité routière et les infractions à ces règles :

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/N18918.xhtml/

Je m’installe en France et j’ai un permis de conduire suisse

L'échange de votre permis de conduire suisse contre un permis de conduire français est obligatoire si vous vous installez en France. Un permis délivré par un État non européen n’est en effet reconnu que pendant 1 an à partir de l'acquisition de la résidence normale en France. Par conséquent, vous devez demander l'échange de votre permis à partir du 6e mois de séjour en France et avant le 18e mois de séjour en France. Sans échange de permis dans ce délai, vous devrez passer l'examen du permis de conduire en France.

Conditions à remplir et respecter pour procéder à l’échange du permis de conduire

Pour être échangé, votre permis de conduire doit remplir les conditions suivantes :

• être en cours de validité,

• avoir été délivré par le pays dans lequel vous aviez votre résidence normale avant de vous installer en France,

• être rédigé en français ou être accompagné d'une traduction officielle. La traduction doit être légalisée ou apostillée si elle est faite à l'étranger. Si elle est réalisée en France, elle doit être faite par un traducteur habilité.

 

Vous devez également respecter les conditions suivantes :

• avoir l'âge minimal pour conduire en France les véhicules de la catégorie équivalente de votre permis,

• avoir votre résidence en France depuis plus de 6 mois,

• avoir un titre de séjour en cours de validité si vous n'êtes ni européen ni français (les ressortissants suisses sont européens),

• avoir réussi l'examen du permis lorsque vous aviez votre résidence normale dans le pays de délivrance du permis,

• respecter les éventuelles prescriptions médicales notées sur votre permis,

• si nécessaire, avoir passé un examen médical d'aptitude à la conduite,

• ne pas avoir été sanctionné par une suspension, un retrait ou une annulation de votre droit de conduire dans le pays de délivrance du permis,

• ne pas avoir été sanctionné en France, avant d'avoir obtenu un permis de conduire dans un autre État, par une annulation ou une invalidation de votre droit de conduire.

 

Si vous ne remplissez pas ces conditions, vous devrez passer l'examen du permis de conduire en France pour continuer à conduire.

 

Où et comment faire l’échange de mon permis de conduire ?

L’échange de votre permis doit se faire en ligne via le site internet suivant :
https://permisdeconduire.ants.gouv.fr/

Pour effectuer la démarche, vous avez besoin des documents suivants (des documents complémentaires peuvent vous être demandés en fonction de votre situation) :

• image couleur recto verso du permis de conduire original,

• traduction du permis de conduire s'il n'est pas écrit en français. La traduction doit être légalisée ou apostillée si elle est effectuée à l'étranger. Si elle est réalisée en France, elle doit être faite par un traducteur habilité,

• justificatif d'identité (carte d’identité, passeport),

• justificatif de domicile de moins de 6 mois (facture d'eau, d'électricité, de gaz, ou de téléphone fixe ou mobile datant de moins de 6 mois, avis d'imposition ou de non imposition, quittance de loyer non manuscrite),

• photo-signature numérique (afin de trouver une cabine et/ou un professionnel vous permettant de réaliser ce type de cliché, veuillez-vous référer à l’adresse internet suivante : https://permisdeconduire.ants.gouv.fr/Services-associes/Ou-faire-ma-photo-et-ma-signature-numerisee),

• attestation des droits à conduire de moins de 3 mois délivrée par les autorités étrangères ayant délivré le permis de conduire. Ce document permet de vérifier que votre permis n'a pas été suspendu, retiré ou annulé. Lorsque votre permis a été délivré en Suisse, le document à demander est un extrait du casier de la circulation. Celui-ci se récupère auprès du service des automobiles et de la navigation cantonale. L’ensemble des adresses de ces services est disponible ici : https://asa.ch/fr/services-des-automobiles/adresses/,

• traduction de l'attestation des droits à conduire si elle n'est pas rédigée en français. La traduction doit être légalisée ou apostillée si elle est effectuée à l'étranger. Si elle est réalisée en France, elle doit être faite par un traducteur habilité,

• justificatif de résidence normale en France à la date de la demande (document attestant que vous résidez depuis plus de 6 mois en France au moment où vous faites votre demande d’échange de permis),

• justificatif de la date d'arrivée en France,

• si vous n'avez pas la nationalité du pays de délivrance du permis, justificatif de résidence normale dans l’État étranger au moment de la délivrance du permis étranger,

• si vous avez un permis poids lourd, avis médical d'aptitude à la conduite des catégories lourdes.

Une fois votre demande d’échange de permis envoyée par internet et si vous avez des questions concernant le suivi de votre dossier, vous pouvez joindre la plateforme ANTS par internet via le formulaire de contact disponible ci-après : https://permisdeconduire.ants.gouv.fr/Contacter-l-ANTS ou par téléphone au 34 00 du lundi au vendredi de 7h45 à 19h et le samedi de 8h à 17h.

Attention

Il n'est pas possible d'obtenir le permis moto A français par échange. Un permis moto A2 vous est délivré et vous devrez suivre une formation au bout de 2 ans pour obtenir le permis A.

De plus amples informations sur le passage de la catégorie A2 à la catégorie A sont disponibles ici : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31119

Informations complémentaires

Je m’installe en France et j’ai un permis de conduire allemand / UE

Si vous possédez un permis de conduire d’un État membre de l’UE ou d’un État signataire de l’accord sur l’Espace économique européen, celui-ci est en principe également valide en France jusqu’à expiration de sa date de validité si vous établissez votre résidence en France. Cela est valable à condition, entre autres, que vous ayez l’âge minimum requis en France pour conduire le véhicule concerné et que votre permis de conduire ne vous ait pas été retiré en Allemagne ou dans le pays où il a été délivré. L’échange du permis de conduire est ainsi facultatif. Vous devez cependant échanger votre permis de conduire si vous avez commis une infraction au Code de la route en France.

Le permis de conduire allemand avec conduite accompagnée à partir de 17 ans n’est pas valide en France.

Passer mon permis de conduire en France

La condition de base pour s’inscrire au permis de conduire est de passer un examen de sécurité routière (l’attestation de sécurité routière ASR). Cet examen est intégré à l’enseignement scolaire en France (dans ce cas, il s’appelle attestation scolaire de sécurité routière, ou ASSR). Il peut cependant être passé en dehors de l’école.

Pour vous préparer à cet examen, vous pouvez vous adresser à votre auto-école. L’examen lui-même est organisé par les GRETA (groupements d´établissements pour la formation des adultes). Ce sont des établissements publics de la formation continue/formation pour adultes présents dans chaque département.

Plus d’informations et d’adresses à ce sujet:
http://www.securiteroutiere.gouv.fr/

Il n’est pas absolument nécessaire de passer par une auto-école pour se préparer à l’examen du permis de conduire. Si vous voulez obtenir votre permis de conduire sans avoir recours à une auto-école, vous devez respecter certaines obligations. Vous devez notamment, en plus d’un accompagnateur, présenter un véhicule spécialement équipé comportant par exemple une pédale de frein et une pédale d’embrayage côté passager avant.

Pour passer le permis de conduire en France, vous devez tout d’abord déposer une demande d’inscription à l’examen du permis de conduire. Vous pouvez le faire par l’intermédiaire de votre auto-école, mais aussi par vous-même. La préfecture compétente pour votre lieu de résidence est compétente en la matière.
Dans tous les cas, le dossier doit comporter les documents suivants :

  • Le formulaire d'inscription cerfa référence 02 n°14866*01 intégralement rempli par le candidat, ou par ses parents s’il est mineur (à retirer à la préfecture ou fourni par l'école de conduite),

  • Le formulaire cerfa référence 06 n°14948*01,

  • Justificatif de l’identité du candidat au permis de conduire (carte d’identité, passeport...)

  • Justificatif de domicile

  • Deux photos d’identité comportant le nom et l’adresse au verso (une photo est à coller sur chaque formulaire cerfa)

  • Deux enveloppes timbrées au nom et à l’adresse du candidat

  • Si vous êtes français et âgé de 16 à 25 ans, une photocopie de l'attestation de recensement ou du certificat de participation à l'appel de préparation à la défense,

  • Si vous êtes né après 1987 et que vous passez le permis pour la 1ère fois, une photocopie de l'attestation scolaire de sécurité routière de second niveau (ASSR2) ou de l'attestation de sécurité routière (ASR) (sauf si vous n'avez pas encore 16 ans).

D’autres documents peuvent être nécessaires en fonction de la catégorie de permis de conduire et de la situation du candidat au permis de conduire.

A partir de 16 ans, il est possible de passer le permis en trois étapes.

La première étape est la formation initiale que vous suivez dans une auto-école. La durée de la formation initiale est de 20 heures minimum. Après avoir réussi l’examen théorique final (le « code »), vous recevrez une attestation de fin de formation initiale. Cette attestation a une durée de validité de 3 ans.

Vient ensuite la deuxième étape : la conduite accompagnée avec un adulte sous la direction pédagogique de l’auto-école. Votre accompagnateur doit avoir au moins 28 ans et être titulaire du permis de conduire depuis au moins trois ans. Votre accompagnateur ne peut cependant exercer ses fonctions qu’après avoir obtenu une déclaration de consentement de la part de l’assurance automobile du véhicule utilisé pour l’apprentissage de la conduite. L’accompagnateur peut être un parent de l’apprenti-conducteur. L’assureur peut refuser son consentement si l’accompagnateur a commis des infractions graves au code de la route.

Pendant la conduite accompagnée, le véhicule utilisé doit être équipé du disque « conduite accompagnée » parfaitement lisible à l’arrière. Attention : durant la conduite accompagnée, la circulation à l’étranger est interdite.

La conduite accompagnée doit en outre respecter des limitations de vitesse particulières, par exemple 110 km/h sur les sections d’autoroutes limitées à 130 km/h.

Deux rendez-vous pédagogiques avec le formateur de l’auto-école sont prévus au cours de la conduite accompagnée :

  • Le premier rendez-vous a lieu entre le quatrième et le sixième mois après la fin de la formation initiale. Vous devez pour cela avoir parcouru environ 1000 km.
  • Le deuxième rendez-vous a lieu dans les deux derniers mois de la conduite accompagnée, vous devez pour cela avoir parcouru au moins 3000 km.

Le formateur de l’auto-école inscrira ses évaluations dans le « livret d’apprentissage » à l’issue de ces rendez-vous pédagogiques.

À la fin de la conduite accompagnée, il vous reste encore à passer l’examen pratique de conduite.
En cas de réussite à cet examen, il vous sera délivré une attestation écrite de réussite à l’examen ainsi qu’une attestation de fin de conduite accompagnée. L’attestation de réussite à l’examen doit être échangée dans un délai de deux mois contre le permis définitif à la préfecture dont dépend la région dans laquelle l’examen du permis de conduire a été passé. Vous pouvez présenter l’attestation de fin de conduite accompagnée à votre assurance automobile pour obtenir une réduction.

Il existe un dispositif de conduite accompagnée réservée aux personnes de plus de 18 ans, qui peut être effectuée à l’issue de la formation initiale (après réussite du « code »), soit après un échec aux épreuves pratiques de l’examen du permis de conduite.

Plus d’informations : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F21012.xhtml

Mis à jour le 09.03.2021

Permis de conduire en Suisse

Pour pouvoir conduire un véhicule automobile en Suisse, vous avez besoin d’un permis de conduire délivré pour les différentes catégories de véhicules.

Vous trouverez une vue d’ensemble des différentes catégories ici.

Je m’installe en Suisse et j’ai un permis de conduire français ou allemand

Les conducteurs en possession d'un permis de conduire étranger valable doivent être titulaires d'un permis suisse dès que le séjour en Suisse dépasse 12 mois. Les personnes qui conduisent à titre professionnel des véhicules automobiles immatriculés en Suisse (catégories C, C1, D, D1, B, B1 ou F) doivent être en possession d'un permis de conduire suisse avant le premier transport professionnel.

Les chauffeurs professionnels qui ont leur domicile à l'étranger, recevront le permis de conduire suisse uniquement avec les catégories professionnelles correspondantes (avec la restriction « Doit porter sur soi le permis de conduire étranger »). Le permis étranger reste bien entendu en leur possession.

Si vous habitez la Suisse depuis plus de douze mois, vous devez échanger, auprès du service des automobiles de votre canton de domicile, votre permis de conduire contre un permis suisse. La demande doit être faite avant l’expiration du délai de douze mois.

Vous trouverez ici une vue d’ensemble des Offices de la circulation routière des cantons.

„Conduite accompagnée"

La conduite accompagnée n’est pas valide en Suisse. Une condition de validité d’un permis de conduire étranger en Suisse est entre autres d’avoir atteint l‘âge minimum requis en Suisse pour conduire un véhicule de la catégorie correspondante. L’âge minimum pour les permis de conduire des véhicules particuliers normaux est de 18 ans en Suisse.

Passer mon permis de conduire en Suisse

Quiconque souhaite apprendre à conduire une voiture a besoin d’un permis d’élève conducteur, doit passer un examen théorique et un examen pratique et obtient, en cas de réussite, un permis à l’essai. Par la suite, il obtient un permis de conduire ordinaire. Il existe un permis de conduire international et diverses catégories de permis de circulation, en fonction du véhicule. Les permis peuvent être retirés en cas de non-respect des règles de la circulation routière.

Vous trouverez ici des indications détaillées sur les différentes étapes :

Permis de conduire à l‘essai

Depuis le 1er Décembre 2005 les élèves conducteurs doivent accomplir une formation en deux temps pour obtenir le permis de conduire définitif. Après avoir réussi l’examen de conduite (phase 1), les nouveaux conducteurs doivent suivre deux cours de formation complémentaire durant une période probatoire de trois ans (phase 2). Le permis de conduire de durée illimitée n’est établi qu’une fois la période probatoire terminée et si la personne a suivi les cours obligatoires de formation complémentaire de deux jours. Aucun autre examen n’est nécessaire.

Lors d’échange de permis de conduire étrangers en permis de conduire suisses, les spécificités du permis de conduire à l’essai, peuvent être, dans certains cas, appliquées au nouveau titre de conduite. 

Le permis de conduire suisse n'est pas octroyé à l'essai à des personnes dont le permis de conduire de la catégorie A ou B

  • a été établi avant le 1er décembre 2005 ou

  • a été établi le ou après le 1er décembre 2005 et était valable pour au moins un an au moment de la prise du domicile en Suisse.

Informations complémentaires

Mis à jour le 09.03.2021